mardi 13 décembre 2016

A Quatre Mains - Renée Carlino

A Quatre Mains,
De Renée Carlino,
Publié aux éditions Milady,
Romance,
415 pages,
18 € 20.

Quatrième de couverture :

Privilégiant ses études au sein d'une prestigieuse université, Mia a mis une croix sur sa vraie passion, le piano. A la mort de son père, elle part à New York et reprend le bar qu'il tenait -un lieu incontournable qui offre leur chance aux jeunes musiciens. C'est là qu'elle rencontre Will, un guitariste qui incarne exactement le style de vie auquel elle s'est refusé. Après s'être liée d'amitié avec Will. Mia lui propose de devenir son colocataire et ses certitudes volent en éclats. Peut-elle vraiment se contenter d'être sa meilleure amie ? Finira-t-elle par laisser libre cours à ses passions ?

Mon avis :

Pourquoi ce livre ? :

A croire que j'ai besoin de romance en ce moment. Voilà tout est dit !

Est-ce que cette romance ressemble à toutes les autres ?

Oui ! J'ai passé l'ensemble un bon moment, je développerai un peu plus en bas, tout ça. Mais, oh les clichés de la romance. Commençons :

1) : L'héroïne trop embêtante -pour ne pas dire c******-, agaçante (en gros tous les mots finissant par -ante lui correspondent plutôt bien.).
2) : Cette même héroïne qui se réveille à la toute fin du roman et qui découvre par hasard qu'elle est amoureuse, du personnage masculin le plus parfait.
3) : Et le petit pas en arrière de cette même héroïne, à la presque fin du roman, lorsqu'elle a avoué ses sentiments au personnage masculin, qui lui plaît, mais...

Voilà, bon c'est une liste exhaustive, si vous voulez rajouter des choses : à vos claviers !
Sérieusement elle m'a un peu agacée, mais à vrai dire je ne m'attendais pas à moins.

Un petit plus, pour le personnage masculin qui lui m'a vraiment plu : son style de musicien, sa façon d'être, sa douceur et pour couronner le tout son EXTRÊME patience, m'ont charmés. 

Le thème de la musique, m'a plu, il est je trouve bien traité et il a su donner un point positif à ma lecture. Ainsi que la présence du chien de l'héroïne. Pathétique moi ?! Je l'assume j'adore les chiens. 

Le mot de la fin :

Les romances comme ça, c'est vrai que j'ai un peu de mal, j'en ai sans doute trop trop lus... Mais bon si vous aimez les romances et la musique : allez y ! 

Ma note : 2/5

dimanche 11 décembre 2016

Confession D'un Ami Imaginaire - Michelle Cuevas

Confession D'un Ami Imaginaire, 
De Michelle Cuevas, 
Publié aux éditons Nathan, 
Roman Jeunesse, 
188 pages, 
Sortie prévue le 9 février 2017. 

Quatrième de couverture : 

Depuis quelques temps, une gêne grandit dans l'esprit de Jacques Papier : il a l'impression que personne ne l'aime. A l'école la maîtresse l'ignore quand il lève la main, personne ne lui passe le ballon de sport, et il faut même rappeler à ses parents de lui garder une place à table ! Heureusement, il y a Fleur, sa soeur et meilleure amie, toujours à ses côtés... 
Un jour, Jacques apprend la terrible vérité : il est l'ami imaginaire de Fleur ! Il convainc alors la fillette de le libérer. C'est ainsi que Jacques Papier commence un surprenant voyage, drôle et touchant - pour découvrir qui il est vraiment, et où est sa place. 

Mon avis : 

Pourquoi ce livre ? : 

Je remercie les éditons Nathan, pour leur envoi, la boîte dans laquelle j'ai reçu leurs parutions et juste magnifique ! Merci à eux. Leur post-it m'a donné envie de le lire. Il y est écrit que c'est "une pépite, et qu'il s'agit d'un récit émouvant, intelligent et drôle". J'avais hâte de savoir ce qu'il en était.  

Pourquoi j'ai passé un bon moment ? : 

C'est un récit, court et qui se lit très vite, une jolie histoire, qui ne peut que nous toucher. Car ça parle de quelque chose que tout le monde connaît et que, certainement tout le monde à possédé : un ami imaginaire. Je n'ai pas un souvenir très clair du mien d'ailleurs. 

J'ai trouvé que l'auteure traitée un sujet super-intéressant, et très mignon. Et j'ai trouvé que c'était une super bonne idée qu'elle donne la parole à Jacques l'ami imaginaire de Fleur. 
Ce sont de courts chapitres, ce qui donne au récit une belle fluidité. 

J'ai trouvé très mignonne l'histoire de Jacques, il ne sait pas tout de suite qu'il est imaginaire et va le découvrir peu à peu. C'est émouvant et drôle de découvrir tout ça avec lui. Il décide tout de même de délaisser Fleur, pour vivre pleinement sa vie d'ami imaginaire. On sait ce que l'on perd, mais pas ce que l'on gagne et l'auteure l'a démontré ici. 
Cette partie, je dois dire m'a un peu moins passionnée... Jacques découvre d'autres enfants à qui il doit s'adapter. 

Mais la fin a vraiment vraiment touché mon coeur d'enfant quelque peu perdue. 

Le mot de la fin : 

L'auteure traite un sujet très mignon, j'ai beaucoup aimé ma lecture même si je me suis un peu perdue dans le milieu. Un livre que je conseille à tous les grands enfants. 

Ma note : 3/5 

vendredi 9 décembre 2016

Jamais Deux Sans Toi - Jojo Moyes

Jamais Deux Sans Toi, 
De Jojo Moyes, 
Publié aux éditions Milady, 
Romance, Contemporaine, 
416 pages, 
7 € 90. 

Quatrième de couverture : 

Depuis que son mari a disparu de la circulation, Jess se bat pour élever seule ses deux enfants. Alors qu'elle ne s'y attendait plus, la chance lui sourit enfin. La chance, ou plutôt le millionnaire dont Jess entretient la résidence. Accusé de délit d'initié, Ed risque la prison. Soucieux de s'acheter une conduite et d'oublier ses ennuis, il se propose de venir en aide à la jeune femme. Que va donner l'addition de leurs petits et grands désastres individuels ? 
Une histoire d'amour aussi bouleversante qu'inattendue mettant en scène la rencontre improbable de deux êtres en perdition. 

Mon avis : 

Pourquoi ce livre ? : 

Besoin d'une jolie lecture, Jojo Moyes est, il me semble, un bon choix, même si je n'ai lu d'elle qu'Avant Toi et Après Toi. J'avais -je l'avoue- un peu peur de découvrir une toute autre histoire d'elle, qui ne traite pas de Lou et de Will... 

Pourquoi c'était le livre parfait pour me détendre ? 

Je vous l'accorde, Jamais Deux Sans Toi, n'est pas la lecture qui fait le plus réfléchir, mais c'est le genre de lecture qui se dévore et qui donne le sourire aux lèvres, et même un peu plus. 

J'ai retrouvé avec plaisir la plume de Jojo Moyes, elle a vraiment le don de nous faire passer de bons moments, son écriture vous emporte dans son univers, qui n'est pas forcément tout rose. Elle joue avec ses personnages et j'aime beaucoup ça.

Ce qui me faisait particulièrement peur, c'est le côté Road Trip de se livre. Je n'ai jamais aimé les Road Trip dans les romans (même Loin de Tout...). J'avais peur de m'ennuyer comme cela me le fait habituellement, mais j'ai passé un très bon Road Trip, en compagnie de Jess, ses enfants, son chien et d'Ed. 

Ils partent tous à l'aventure, alors que la situation de Jess et de ses enfants et plus que précaire. Ed l'homme chez qui travaille, entre autre Jess, décide de leur venir en aide. Celui-ci a aussi quelques problèmes d'ordre juridique...
Ed sort par les yeux de Jess, mais il est leur seul espoir pour arriver à leur but. Et les emmener à leurs destination finale. 
Et nous allons suivre cette jolie tribu, au travers de leurs péripéties. 

J'ai beaucoup rigolé et sourit, lors de ma lecture, Nikie et Tanzie les enfants de Jess n'y sont pas pour rien. Moi qui a d'habitude, du mal à m'attacher aux enfants dans les romans, là ils m'ont tout de suite charmé et profondément touché. Et ce n'est pas par leurs mignonneries quelconque. Leur histoire est très aboutie. 

J'ai sourit, mais j'ai aussi donc eu le coeur serré face à cette famille, dont l'amour est ce qui compte le plus. Malgré les problèmes, comme le dit Jess, il y a toujours des solutions, elle aime ses enfants et même si c'est difficile pour elle, c'est ce qui compte le plus. Et ça j'ai trouvé ça magnifique. 
Une belle leçon de vie que nous offre l'auteure, mais je dois dire que ce qui m'a le plus touché, c'est le message d'espoir qu'elle nous transmet. J'ai eu du mal à le refermer car j'ai vraiment passé un excellent moment avec tous les personnages. 
Et en vous écrivant cette chronique, j'ai juste une envie : m'y replonger dedans ! 

Le mot de la fin : 

Jojo Moyes est pour moi, maintenant une auteure inévitable, une auteure avec qui je suis sur de passer d'excellent moment. Son prochain roman sort en 2017, j'en suis heureuse, et il me reste encore La Dernière Lettre De Son Amant, dans ma Pile à Lire, et ça c'est chouette ! 

Ma note : 5/5 

mercredi 7 décembre 2016

Une Fille Au Manteau Bleu - Monica Hesse

Une Fille Au Manteau Bleu,
De Monica Hesse,
Publié aux éditions Gallimard Jeunesse,
Roman Jeunesse, Historique,
347 pages,
16 €

Quatrième de couverture :

La jeune fille qui a disparu est juive. 
Il faut que tu la retrouves avant les nazis

Amsterdam, 1943 

Hanneke sillonne à vélo les rues de la ville afin de se procurer au marché noir les marchandises qu'on lui commande. Ses parents ignorent tout de ses activités clandestines. Un jour, l'une de ses clientes lui fait une requête particulières. Il s'agit de retrouver une jeune fille qu'elle cachait chez elle et qui a disparu. Elle s'appelle Mirjam Roodvelt. Elle est juive. 

Mon avis : 


Pourquoi ce livre ? : 


Vous devez commencer à me connaître moi et les livres qui traitent de la Seconde Guerre Mondiale ça fait deux. Le résumé m'a énormément plu et j'avais hâte de me plonger dans ce roman... 


Pourquoi c'est un coup de coeur ? : 


Quelle histoire ! Vous devez savoir que dès que vous commencez cette histoire, il est dur de reposer ce livre, tellement on rentre dans une histoire forte et prenante. 



Hanneke a perdu le garçon qu'elle aimait à cause de la guerre, pour essayer de ne plus y penser, elle s'occupe comme elle peut... 

Elle est la reine du marché noir, quoique demande les clients elle est capable de le dénicher : chocolat, bas nylon, crème fraîche ... 
Mais un jour on lui demande de retrouver quelque chose de spécial, ce n'est pas un objet, mais c'est Mirjam une jeune fille juive, que cachée une de ses clientes et qui s'est littéralement volatilisée.

Et c'est toute une organisation qu'elle va découvrir. Des gens de son âge qui prennent des risques considérables pour sauver, comme ils le peuvent, des vies. 

Alors Hanneke va essayer tant bien que mal, de retrouver Mirjam,de qui elle ne connaît rien. Elle va essayer de percer le mystère de cette jeune fille et va peu à peu s'attacher à elle. Car elles se ressemble beaucoup, mais Mirjam court un grand danger... 


Je me suis totalement plongée dans cette histoire, j'ai envie de dire belle histoire, même si le contexte est très dur, qu'Hanneke est à la recherche d'une jeune fille dont la vie est plus qu'en péril. 
L'auteure nous livre une belle histoire d'humanité, de solidarité, d'amour, malgré la période et l'histoire qui va se "jouer". 
Et j'ai étais -là encore- totalement touché par Hanneke, Mirjam et les autres. 
Les personnages sont super bien développés on s'attache tout de suite à eux et l'histoire est parfaitement ficelée. En plus d'être addictive, l'histoire et ce que nous réserve l'auteure m'a vraiment surprise. Elle n'hésite pas à surprendre ses lecteurs et j'ai adoré découvrir cette histoire en sa compagnie ! 

Le mot de la fin : 

Un roman magnifique, j'ai découvert, au-delà de la Seconde Guerre Mondiale, des personnages, fort, courageux et plein d'humanité et j'ai beaucoup aimé découvrir ceci dans un livre jeunesse. 

Coup de Coeur






vendredi 2 décembre 2016

Nos 14 Novembre - Aurélie Silvestre


Nos 14 novembre, 
D'Aurélie Silvestre, 
Publié aux éditions JC Lattès, 
Témoignage, 
275 pages, 
15 € 00.


Quatrième de couverture :

"L'homme de ma vie et le père de mes enfants est mort sous les balles des terroristes. Je viens de passer une nuit avec cette nouvelle dont je ne sais que faire. 
Je me rends à l'Ecole militaire, où l'on reçoit les familles. Mon fils dort encore, je pose la main sur mon ventre pour sentir ma fille. Le soleil se lève sur la ville, tout la beauté du monde n'a pas disparu. Je me redresse, j'essuie les larmes qui coulent sur mes joues. Les suivantes ne sont déjà plus les mêmes, qui doucement font naître la décision la plus importante de mon existence : je vais continuer à vivre. 
Je lui dois bien ça, je nous dois bien ça. 
Nous serons heureux."

Mon avis : 

Pourquoi ce livre ? : 

Comme Vous N'aurez Pas Ma Haine, lorsque j'ai su que le récit d'Aurélie Silvestre sortait, je n'ai pu que me le procurer et le lire... 

Ca me tient à coeur de lire ces récits, pas par curiosité mais pour eux, pour me rendre compte, pour connaître leurs histoires  et ne pas les oublier. On leur doit bien ça.  
Une histoire touchante, qui m'a émue, retournée pendant des jours, mais qui n'est pas du tout dans le larmoyant. Mais un récit plein d'espoir et d'amour. 

Merci à vous Aurélie. 

"Je tombe sur une image de la place de la République et la voix off commence sa chanson triste : "Il avait un enfant de trois ans et allait avoir une petite fille au printemps..." Je m'arrête et me dis : "Oh mon Dieu, sa pauvre femme."
Je ne comprends pas tout de suite qu'on parle de moi. J'étais en train d'avoir de la compassion pour moi-même ! J'aurais pu en rire si ce n'était pas si pathétique."

mercredi 30 novembre 2016

Nos Années Sauvages - Karen Jay Fowler

Nos Années Sauvages, 
Ecrit par Karen Jay Fowler, 
Publié aux éditions Presse de la Cité, 
Roman Contemporain, 
368 pages, 
21 € 00 


Quatrième de couverture : 


Rosemary était une petite fille très bavarde, si bavarde que ses parents lui disaient de commencer au milieu lorsqu'elle racontait une histoire. Puis sa soeur disparut. Et son frère partit. Alors, elle cessa de parler... jusqu'à aujourd'hui. C'est l'histoire de cette famille hors normes que Rosemary va vous conter, et en particulier celle de Fern, sa soeur pas tout à fait comme nous... 


Mon avis : 


Pourquoi ce livre ? 


C'est l'un des gros coup de coeur de Pretty Books de cette année, roman qui est dans la sélection du Prix Littéraire des Chroniqueurs du Web. D'ailleurs si vous n'avez pas voté c'est par : ICI

Je ne pouvais donc pas passer à côté de cette lecture ! 

Pourquoi j'ai passé un bon moment ? 


Vous résumer ce livre vous gâcherez sa lecture. Je ne savais pas à quoi m'attendre en me plongeant dans cette lecture et j'en suis contente, l'effet de surprise en a été meilleur. 

Ce que je peux vous dire c'est que nous rentrons, comme le dit la quatrième de couverture, dans une famille pas commune. 

Je me suis tout de suite attaché à Fern, cette soeur pas comme les autres , et j'ai ressenti de fortes émotions au cours de ma lecture, en apprenant ce qui lui est arrivé. Rosemary m'a émue et en compagnie de celle-ci, j'ai réussi à me questionner sur plusieurs sujets importants, aborder dans ce roman. 


Ce roman suscite des questions, mais il nous parle aussi de la psychologie de l'enfance, et je vous avoue que parfois je me suis un peu perdue dans le récit. La révélation principale du roman m'a beaucoup surprise et je n'ai pas su être happé par certains passages par la suite. Cette lecture n'en reste pas plus forte pour autant ! 


Le mot de la fin : 


Une histoire pas comme les autres, pleine d'humanité, qui m'a émue et a suscité de fortes questions en moi.  


Ma note : 3,5/5

vendredi 11 novembre 2016

Younger - Pamela Redmond Satran

Younger,
Pamela Redmond Satran, 
Publié aux éditions J'ai Lu, 
Chick-Lit, 
316 pages,
8 €

Quatrième de couverture :

Alice, quarante-quatre ans, s'ennuie. Maintenant qu'elle est divorcée et que sa fille a quitté la maison pour faire du volontariat en Afrique, elle rêve de changer de vie. A la veille  du Nouvel An, elle part retrouver son amie Maggie à Manhattan.  Cette dernière prend les choses en main au cours d'une séance de transformation : coupe de cheveux, maquillage, tenue... 
Métamorphosée en jeune femme, Alice décroche un job d'assistance marketing dans la maison d'édition où elle avait commencé à travailler vingt ans plus tôt et elle rencontre Josh, un étudiant qui pourrait être son fis. Tout le monde lui donne vingt-neuf ans, mais cette nouvelle vie n'est pas sans risque et tout peut basculer. 

Mon avis : 

Pourquoi ce livre ? :

Ah j'avais hâte qu'il sorte en poche ! Il me faisait de l'oeil depuis sa sortie en grand format, j'ai lu de très bons avis dessus, j'avais envie de le découvrir. 

Pourquoi ai-je passé un excellent moment ? 

C'était la lecture qu'il me fallait, sans prise de tête, hyper sympa et ... sans prise de tête. 
J'ai adoré le personnage d'Alice, rien ne va plus dans sa vie, elle ne fait absolument rien qui ne l'épanouissent. Elle veut travailler, se sentir bien, s'épanouir quoi.

Mais une chose la gêne : son âge. Qui la freine dans sa recherche d'emploi ... 
Mais Alice fait très jeune et Maggie sa meilleure amie va la relooker, ce qui va lui permettre de paraître bien plus jeune.  Et surprise la vie va lui ouvrir les bras ! 
Un job, un homme qu'elle a rencontré le jour de sa métamorphose ... Tout va bien, mais à quel prix ? Le mensonge est-il la bonne solution ? 

Je l'ai littéralement dévoré, la plume de l'auteure est très fraîche. et j'ai passé un très bon moment. Bon ce n'est pas la lecture de l'année mais elle m'a fait du bien, j'ai pu m'évader en la présence d'Alice  et son côté cougar refoulé ,de sa meilleure amie Maggie amusante et déganté et des autres. Et c'est ça que l'on demande à un livre non ?! 

Tous les ingrédients étaient réunis pour que je passe un bon moment, et c'est une jolie réussite. 
La fin par contre, m'a un peu moins passionnée... 

J'aimerai beaucoup regarder la série télévisée tirée du livre, je suis sûr que ça me plaira ! 

Le mot de la fin : 

Vous voulez une bonne lecture pour vous vider la tête ? La voici, la voilà ! 

Ma note : 4/5

jeudi 10 novembre 2016

Films de Filles #1

On parle des films que j'ai aimé ? Let's Go ! 





Un bon Film de Filles ! 

Avec : Christa Théret, Olivier Loustau, Patrick Descamps, Florence Thomassin...

On commence avec La Fille du Patron, un film que j'ai A-DO-RE.
C'est l'histoire d'une jeune femme qui vient faire une étude dans l'usine que dirige son père, elle va tout de suite tomber sous le charme de Vital un employé, marié et un peu plus vieux qu'elle. Entre préjugés, amour, désirs, difficultés sociale,  le réalisateur à je pense voulu mettre ses émotions à nu dans ce film  et ça a bien marché avec moi. J'ai trouvé que ce film était très réaliste, et j'ai aimé cette justesse. J'ai beaucoup aimé les acteurs -mis à part Florence Thomassin- et redécouvrir Christa Théret (Lol) qui a bien évoluée ! 
Vous savez quoi ? Je suis en train de le re regarder ! 


Une jolie pépite ! 

Avec : Kheiron, Leïla Bekhti, Gérard Darmon, Zabou Breitman...

Un début assez long, mais nécessaire, ce film m'a bouleversé. Les acteurs sont fantastiques (Leïla Bekhti superbe)  et puis l'histoire ! Quelle histoire ! Hibat vit en Iran, il est emprisonné car il se bat contre le régime du shah et pour la démocratie. Il va s'expatrier en France pour y vivre, avec sa femme Fereshteh. Qui a un caractère et une force énorme. Ils vont se donner à fond pour se reconstruire loin des leurs. Bon tout n'est pas si simple que ça ... Bouleversée, émue car c'est l'histoire la vraie des parents de l'acteur Kheiron. J'avais envie de les serrer tous dans mes bras et j'y ai pensé, repensé pendant longtemps et le revisionnerai avec plaisir. 


On sort les mouchoirs ! 
-Conseil tout de même : A voir après avoir lu le livre !! -

Avec : Emilia Clarke, Sam Claflin ...

On en parle ? Vraiment ? J'ai adoré le livre et c'était incontournable que je vois le film et wahou. Je n'avais pas de craintes et pour ma part j'ai beaucoup aimé ce que j'ai vu. L'émotion était au rendez-vous -bon je vous l'accorde un poil moins que dans le livre évidemment-. Les acteurs excellents Emilia Clarke parfaite en Lou et Sam Claflin m'a bouleversé. Bon et à la fin obligé, comme tout le monde je pense qui l'a vu (SURPRISE) : j'ai pleuré. Un super film de filles. A Voir. 

Et voilà, j'espère que ça vous a plu, je pense le faire de temps en temps lorsque j'aurai vu de jolies choses. A très vite ! 





mercredi 9 novembre 2016

Les Jours Sucrés - Loïc Clément & Anne Montel

Les Jours Sucrés, 
Scénario de Loïc Clément, 
Dessin et couleur : d'Anne Montel, 
Publié aux éditions Dargaud, 
Bande Dessinée, 
145 pages, 
19 € 95. 


Quatrième de couverture : 

A 28 ans, Eglantine apprend les décès de son père et part pour Klervi, le village breton de son enfance. L'occasion de se plonger dans sa vie d'avant et ses souvenirs enfouis en redécouvrant la boulangerie-pâtisserie familiale dont elle hérite. Elle y retrouve sa vieille tâte Marronde entourée de matous envahissants et sour tout Gaël, son "amoureux" d'enfance qui a bien grandi...


Lorsqu'elle découvre le journal intime de son père, trésor renfermant tous ses secrets de vie et de cuisine, Eglantine se dit que c'est peut-être pour elle le signe d'un nouveau départ. 


Mon avis : 


Pourquoi ce livre ? : 


C'est Fiona, qui m'a donné très envie de découvrir Les Jours Sucrés. Et je dois dire que je n'ai pas étais déçue ! 


Un moment tout doux : 


Je ne sais pas si je m'attendais à ça, mais j'ai ouvert les yeux et je me suis laissé voyager à travers les pages de cette si belle BD. 

L'histoire est très touchante : Eglantine hérite de la boulangerie de son père, qu'elle n'a pas vu depuis des années. Elle va y découvrir son histoire et des secrets bien cachés. 

Les personnages sont tous hyper attachant : Eglantine bien sûr qui est un peu perdue, Tante Marronde qui prend forme sous des traits hilarants, Gaël l'ami d'enfance retrouvé, ... Même le notaire à sa place dans le récit. Et puis les chats, prennent une place importante dans chaque chapitre. Ils ont la parole et  m'ont bien fait rigoler. 


Les dessins sont à croqués, vraiment, les détails sont là, les couleurs donnent un charme fou, et les pâtisseries on en parle ? 



Le mot de la fin : 


C'est avant tout une belle histoire familiale qui se met en place et qui m'a fait passer un excellent moment. J'étais très triste de finir ce joli livre que je vais ranger précieusement dans ma bibliothèque. 

Vous voulez un moment tout doux ? Allez-y, foncez ! 

Coup de Coeur

lundi 7 novembre 2016

Le Livre Perdu Des Sortilèges - Deborah Harkness

Le Livre Perdu Des Sortilèges, 
Deborah Harkness, 
Publié chez Le Livre de Poche, 
Fantastique, 
832 pages, 
8 € 60.  


Quatrième de couverture :

Diana Bishop a renoncé depuis longtemps à un héritage familial compliqué pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu'au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : l'Ashmole 782. Elle ignore alors qu'elle vient de réveiller un ancien et terrible secret -un secret convoité par de nombreuses et redoutables créatures. Dont Matthew Clarirmont. Un tueur, lui a-t-on dit. Malgré elle, Diana se retrouve au coeur de la tourmente.

Mon avis :

Pourquoi ce livre ? : 

Il y a quelque temps maintenant, j'ai lu de nombreux articles sur ce roman qui à attiser ma curiosité. Il s'est retrouvé dans ma PAL et je me suis -enfin- décidé à sortir cette belle brique de ma PAL.
Ce livre faisait partie de ma Pile à Lire d'Automne, je me suis dit que la période d'Halloween se prêté bien pour le commencer.

Pourquoi ai-je passé une bonne lecture ? : 

Cela fait quelque temps que je n'avais pas lu de livre de ce genre et je suis sortie de ma zone de confort. J'ai trouvé que le récit était très bien développé avec un univers -très- riche en ce qui concerne la forme de l'histoire. Les personnages sont très attachants et Diana m'a tout de suite plu :
Cette jeune sorcière refoule au plus profond de son être ses pouvoirs. Elle cache en elle de profonds secrets, et découvre le mystérieux Ashmole 782...
J'avais hâte de savoir quels étaient ces secrets.
Elle fait la rencontre de Matthew un vampire qui ne fait que la suivre/poursuivre mais pourquoi ? Ce bel et charmant vampire a ses raisons et va tout faire pour atteindre son but.

J'étais très intriguée et ravie de commencer cette lecture, je me suis plongée dedans dans l'espoir de le dévorer. J'ai beaucoup aimé ce que j'ai lu. Malheureusement j'ai trouvé que le rythme était assez plat par moments avec des longueurs. Je me suis quelque peu ennuyée. Pas tout le long de ma lecture mais une bonne partie. Le temps que tout ce mette en place. C'est un livre de 830 pages et je peux comprendre ce rythme j'ai eu du mal à le suivre.

Malgré tout j'ai trouvé le récit intéressant et je voulais savoir tout ce qui arriverait à Diana et Matthew.

Je ne sais pas encore si je vais poursuivre la saga, mais j'ai aimé passer ce moment avec les personnages.

Le mot de la fin ? :

Une agréable découverte, des secrets, des démons, vampires et sorcières, mais beaucoup de longueur et un rythme assez long ...

Ma note : 3,5/5


samedi 5 novembre 2016

Vous N'aurez Pas Ma Haine - Antoine Leiris

Vous N'aurez Pas Ma Haine, 
Ecrit par Antoile Leiris, 
Publié aux éditions Fayard, 
Témoignage, 
139 pages,
12 € 90. 


Quatrième de couverture : 

Antoine Leiris a perdu sa femme, Hélène Muya-Leiris, le 13 novembre 2015, assassinée au Bataclan. Accablé par la perte, il n’a qu’une arme : sa plume. A l’image de la lueur d’espoir et de douceur que fut sa lettre « Vous n’aurez pas ma haine », publiée au lendemain des attentats, il nous raconte ici comment, malgré tout, la vie doit continuer. 
C’est ce quotidien, meurtri mais tendre, entre un père et son fils, qu’il nous offre. Un témoignage bouleversant. 

Mon avis ? : 

C’est un avis un peu particulier que j’écris ici. Je ne savais pas trop comment le commencer d’ailleurs.

Je pense qu’on se souviendra toujours ce que l’on faisait le 13 novembre 2015. Comme pour le 11 septembre 2001. 

Je travaillais, je suis allée au sport puis je suis allée au restaurant avec ma meilleure amie, on a bien rigolé, on a prit des photos, y avait une soirée « Zombie » dans le bar d’à côté. On est rentré pour voir ce que c’était on est vite ressortie ! 

Puis nous sommes allée à la fête foraine de la ville, il n’y avait pas grand monde. J’avais mon téléphone avec moi. On a fait 2 attractions puis mon téléphone avait plein d’alertes : « Fusillades à Paris ». Je comprenais pas trop, je lui ai montré, elle m’a dit que ce devait être une blague. « 7 morts … » « 10 morts… » 
On a comprit, on est partie un peu déboussolé. Mon frère m’a envoyé un message, comme quoi le weekend d’avant il était à Paris. 
J'ai pris le chemin de  la maison, j’ai mis la radio dans la voiture et au feu rouge avant d’arriver j’ai pleurée. Mon copain m’attendait il n’a pas tourné la tête lorsque je suis arrivée, il avait les yeux fixé à l’écran. « Plus de 50 morts ». Je me suis mise à côté de lui puis on a pas bougé. J’étais en larmes. Vers 2 heures du matin avec des images d’horreur dans la tête nous sommes allés nous coucher. Et puis le lendemain lorsque je me suis réveillée je pensais avoir fais un mauvais cauchemar… La réalité à prit le dessus, je suis allée marché en ville il y avait du brouillard … 

Je m’en suis voulu de m’être amusée, alors que l’horreur était à côté brisant des vies. J’ai eu mal, je me suis posée des questions, puis c’est ce qu’ils veulent non, nous faire peur ? Alors j’ai arrêté de culpabilisé puis je me suis lancée dans cette lecture. Je ne pensais pas le lire, puis il y a eu un déclic en moi. J’ai voulu tout de suite me plongé dans les phrases d’Antoine Leiris. Nous leurs devons ça, ne pas les oublier ! 

J'ai peur d'avoir été maladroite, en écrivant ceci...

Cette lecture m’a bouleversé comme elle vous bouleversera, si ce n’est pas déjà fait ! 

"J’ai appris que le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de vaincre." Nelson Mandela 


"La vie, ce n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est d’apprendre à danser sous la pluie." Sénèque

jeudi 3 novembre 2016

Lou Tome 7 - Julien Neel

Lou ! Tome 7 La Cabane, 
De Julien Neel, 
Publié aux éditions Glénat, 
Bande Dessiné, 
48 pages, 
9 € 99

Résumé de l'éditeur : 

Pour les vacances, Lou a décidé d’emmener ses copines sur la terre de ses ancêtres : à Mortebouse, où la 4G est inexistante ! Le lieu idéal pour s’affranchir des choses superficielles du monde moderne et entrer en communion avec la nature, il paraît que c’est super tendance. L’occasion de revoir Paul, aussi... Point d’orgue de ce programme « retour aux sources » : la construction d’une cabane, sur le terrain de la grand-mère de Lou.

Mon avis : 

Pourquoi ce livre ? : 

J'ai découvert Lou il y a 4 ans maintenant, j'aime beaucoup cette série qui me fait revivre mes années collèges. Le dernier tome L'Âge de Cristal m'avait très déçue. Quand est-il de ce tome-ci ? 

J'ai adoré retrouver Lou ! : 

Ouf ! Après la déception du tome 6, j'avais quelquespeurs de ce tome 7. Bon lorsque j'ai vu la couverture je dois dire que cela m'a rassuré. 
Et je suis contente d'avoir retrouvé l'esprit de Lou, cette jeune fille qui grandit toujours aussi pétillante. 
 Les dessins de l'auteur, les couleurs, le graphisme sont vraiment superbes et retrouver les personnages  : sa mère toujours aussi perchée, ses amis, sa grand-mère chez qui tout le monde va se retrouver. 
J'ai passé un excellent moment en compagnie de tout ce petit monde. Et la déception du tome 6 est oubliée ! 
Maintenant des questions subsistent, et j'ai hâte de retrouver le tome 8 (apparemment le dernier, bouh). 

Le mot de la fin : 

Si vous ne connaissez pas cette série BD, je ne peux que vous la conseiller, bon moment assuré. Zappons le tome 6, j'ai adoré ce tome 7 et j'ai très hâte de retrouver la suite des aventures de Lou! 

Ma note : 4/5

vendredi 28 octobre 2016

La Vieille Dame Qui Avait Vécu Dans Les Nuages - Maggie Leffler

La Vieille Dame Qui Avait Vécu Dans Les Nuages, 
De Maggie Leffler, 
Publié aux éditions Harper Collins, 
Roman Historique, 
353 pages,
17 € 90. 


Quatrième de couverture : 

A 87 ans, Mary Browling sent que le temps est venu pour elle de raconter son histoire et les secrets qu'elle garde enfouis depuis de si longues années. En fait, depuis le jour où un parachutiste est tombé dans le jardin de ses parents, faisant éclore son rêve : devenir aviatrice. Cette passion Mary l'a vécue intensément, à chaque seconde de sa vie. Mais, en retour elle a payé le prix fort, allant jusqu'à renier ses origines juives et sa famille pour suivre son destin. 
A qui confier et transmettre le récit de ce qui fut à la fois son feu sacré et sa grande faute ? La réponse arrive en la personne d'une très jeune fille. En elle, Mary croit retrouver les traits de Sarah, sa soeur adorée qu'elle a dû abandonner. Un signe du destin qui marque le début d'une amitié aussi belle qu'improbable, faite de confidences et de récits extraordinaires jusqu'à l'émouvante révélation finale... 

Mon avis  : 

Pourquoi ce livre ? :

Vous savez que j'adore les livres sur la seconde guerre mondiale ? Babelio aussi apparemment, merci à eux pour cette superbe lecture ! 

A deux doigts du coup de coeur ! : 

Je viens juste de tourner la dernière page de ce roman et j'ai passé vraiment un excellent moment. 
Mary est une vieille dame qui a pas mal de choses à raconter. Bien qu'elle pense que ça intéresserait peu de monde. De lourds secrets tout de même, qu'elle va confier à Elyse cette jeune fille de 15 ans, qui ressemble à sa soeur Sarah. Elle va trouver en Elyse une oreille attentive. Dont en ce moment la vie fou le camp ... 

Mary a connu la Seconde Guerre Mondiale, des Etats-Unis et à décidé d'y participer à sa manière. Elle est l'une des premières femmes à avoir pu voler dans les airs pour la bonne cause. Mais Mary est juive et la vie qu'elle mène ne plaît pas du tout à sa famille... 

C'est un roman qui rend hommage aux femmes, qui nous met joliment en valeur, mais surtout qui retrace l'histoire. Et ça j'ai adoré. Cette partie de l'histoire est importante et Maggie Leffler nous l'offre sous le personnage de Mary jeune femme déterminée. C'est fou de se dire que ces femmes-là ont volé afin d'aider leurs pays sous la Woman Airforce Service Pilots. Bien qu'elles ne combattent pas elles ont un rôle important libérant les hommes, pour qu'eux puissent combattre. Elles ne sont toutefois pas reconnues sous le statut de militaire.  L'organisation est dissoute en décembre 1944 ... *l'égo des hommes est mit à mal* 

Le roman est très bien documenté, l'auteure y révèle des détails qui se sont réellement passé et j'ai beaucoup apprécié pouvoir découvrir des choses ! 
L'histoire n'est pas toute rose pour Mary qui va devoir faire certains nombres de choix, au nom de sa religion ... J'ai étais touché par ces passages qui nous prouve l'ampleur de cette abominable guerre. 

Mais nous sommes aussi dans le présent, avec Elyse, qui tombe sous le charme de cette vieille dame. Et qui vont s'entre aider mutuellement. Une belle histoire d'amitié inter-générationnelle que j'ai adoré suivre. Elyse a beaucoup de charisme et j'ai aimé découvrir ces passages à elle. Peut-être un peu déçue de ne pas en avoir su assez sur la fin en ce qui concerne Elyse. Mais l'auteure a clôturé son roman de la meilleure des façons. 

Il y en a tellement à dire  mais si vous voulez un bon conseil : Lisez-le ! 

Le mot de la fin : 

Un autre roman, si comme moi vous adorez ceux qui se passent pendant la Seconde Guerre Mondiale, à rajouter à votre bibliothèque, vous ne serez pas déçue c'est promis ! Il sort le 2 novembre 2016. 

Ma note : 5/5

jeudi 27 octobre 2016

Les Virevoltants - Leila Meacham

Les Virevoltants, 
De Leila Meacham, 
Publié aux éditions Charleston, 
Roman Contemporain,
428 pages, 
22 € 50.

Quatrième de couverture : 

1979. Catherine Ann est encore une petite fille lorsqu'elle perd ses parents dans un accident de voiture en Californie. Au Texas, chez sa grand-mère Emma, elle fait la connaissance de deux garçons, John et Trey, également orphelins, qui décident de la protéger. Ils formeront un trio remarquable, elle la plus belle fille de la région, eux des champions de football américain adulés par leur petite ville du Texas. En grandissant, ils nourrissent le projet de partir tous les trois à l'université. Mais, à la veille d'un match, une mauvaise blague devront apprendre à vivre chacun de son côté. Le passé est-il éteint pour toujours ? 

Mon avis : 

Pourquoi ce livre ? 

Je l'ai rencontré en librairie au mois de janvier, sa couverture et son résumé m'avaient bien plu. Alors ? Qu'en ai-je pensé ? 

Petite déception pour moi ! : 

Bon je ne m'attendais pas trop à ça de cette lecture. Et je dois dire que je suis un peu perplexe de ce que j'ai découvert... 
J'ai plutôt bien aimé le tout début de ce roman avec la découverte des trois personnages principaux et leurs entourages. J'ai beaucoup aimé en particulier Catherine qui vient de perdre ses parents et qui va faire la rencontre de sa grand-mère Emma, ces passages m'ont beaucoup touché. John l'un des garçons qui vont l'aider à se remettre du drame m'a bien plu, un personnage assez sage. Mais Trey non ça n'a pas été possible entre lui et moi ... 

Un puis l'auteure a inséré dans son récit un fait assez marquant qui va bouleversé la vie de chacun. Et puis tout dérape. Pour les personnages, mais aussi pour moi. Je me suis totalement perdue dans ce fait là. L'auteure a voulu mettre ses personnages en danger. 
J'ai trouvé de belles longueurs où il ne se passait pour moi rien de très intéressant pour le récit ... 
Et puis cette fin ... Que dire ? Non ce n'était pas un livre pour moi ! 

Le mot de la fin : 

J'en attendais certainement trop et je suis vraiment déçue par la totalité de ce roman. Dommage. 

Ma note : 1/5

lundi 24 octobre 2016

Culottés - Pénélope Bagieu

Culottés, 
De Pénélope Bagieu, 
Publié aux éditions Gallimard, 
Bande dessinée, 
144 pages, 
19 € 50


Quatrième de couverture : 

Guerrière, apache ou sirène hollywoodienne, gardienne de phare ou créatrice de trolls, gynécologue ou impératrice, les Culottés ont fait voler en éclats les préjugés. 
Quinze portraits de femmes qui ont inventé leur destin. 

Mon avis : 

Pourquoi ce livre ? : 

J'aime beaucoup Pénélope Bagieu, j'aime son humour, son trait de crayon. Lorsque j'ai vu qu'elle avait sorti cet ouvrage consacré à quinze femmes, j'ai sauté dessus. 

Coup de coeur ! : 

Merci Madame Bagieu pour ce beau moment ! Que j'ai aimé découvrir  ces quinze portraits de femmes d'exception !

Pénélope Bagieu nous fait découvrir des femmes hautes en couleurs, qui ont marqué l'histoire par leurs forces et puis surtout par ce que ce sont des femmes ! 

J'en connaissais certaines, d'autres non et j'ai adoré découvrir de nouvelles histoires avec des femmes de toutes époques qui font que l'on peut être fière d'être une femme. 

Elle a mit magnifiquement ces quinze femmes à l'honneur à travers de courts portraits qui retracent leur vie. J'ai retrouvé son coup de crayon que j'aimais tant ! 

Le mot de la fin : 

Coup de coeur pour cet hommage aux femmes d'exceptions, des portraits à découvrir ou à redécouvrir sous les beaux traits de Pénélope Bagieu. A lire vraiment ! 

Coup de Coeur 

mardi 18 octobre 2016

La Ballade de L'enfant Gris - Baptiste Beaulieu

La Ballade de L'enfant Gris, 
Ecrit par Baptiste Beaulieu, 
Publié aux éditions Mazarine, 
Roman Contemporain, 
412 pages,
18 € 

Quatrième de couverture : 

C'est l'histoire de Jo', jeune interne en pédiatrie à la personnalité fantasque à qui tout sourit. 
C'est l'histoire de No', un petit garçon de sept ans attachant et joueur, qui est atteint d'un mal incurable et ne comprend pas pourquoi sa maman ne vient pas plus souvent le voir à l'hôpital. 
C'est l'histoire de Maria, une mère secrète qui disparaît à l'autre bout du monde au lei de rester au chevet de son fils. 
Un matin, dans la chambre de l'enfant, survient un drame qui lie à jamais le destin de ces trois êtres. 
Jo' devra tout quitter pour partir sur les traces de Maria et percer ses mystères. 

Mon avis : 

Pourquoi ce livre ? : 

Je suis de très près le blog de Baptiste Beaulieu, ce jeune médecin qui a toujours -selon moi- les mots justes. C'est naturellement que je me suis tournée vers cette lecture.

Pourquoi j'ai passé un moment agréable mais avec un petit bémol ? 

C'est une très jolie histoire que nous livre Baptiste Beaulieu, une histoire qui pour moi chemine sur les différentes étapes du deuil. Tout ça avec une plume très poétique et émouvante. 

 Il enchaîne les chapitres  avec deux parties : "Avant la Déchirure" et "Après la Déchirure". J'ai tout de suite mis un petit bémol sur l'"Après Déchirure". Une sorte de Road Trip qui m'a quelque peu ennuyé, j'ai trouvais que certains éléments étaient trop pesant, l'auteur nous fait -trop- voyager et je me suis perdue... Je  n'ai pas réussi à rester accroché à ses descriptions. 

L'Avant Déchirure lui par contre m'a vraiment touché, j'avais le sourire aux lèvres, puis parfois le coeur lourd : Je suis passé par une jolie palette d'émotions. Et j'ai passé tout de même  un très bon moment avec Noah et Jo'. C'était touchant à souhait, et cela m'a plu, j'étais contente de retrouver ces passages qui m'ont mit du baume au coeur ! 

La fin m'a émue aux larmes et j'ai pu comprendre des choses grâce au message que nous fait passer l'auteur : ne pas juger les gens trop vite ... 

Le mot de la fin : 

Malgré une lecture assez longue et mitigé avec certains passages, je suis contente d'avoir retrouvé la plume de Baptiste Beaulieu, que j'espère bientôt retrouver dans ces histoires toute aussi plus touchante les unes que les autres. Je pense que c'est une personne qui a de nombreux messages à faire passer et il peut compter sur moi pour l'écouter très attentivement ! 

Ma note : 3/5