dimanche 23 avril 2017

#Film : Palmiers Dans La Neige

Pas de livre aujourd'hui mais un très bon film que je vient de découvrir. 

 Il s'agit de Palmiers Dans la Neige,
 Réalisé par Fernando Gonzàlez Molina
Sorti en 2015. 
Il est disponible en DVD et sur Netflix.  Durée : 2 heures 43 minutes. 

Film adapté du livre de Luz Gabàz : Palmeras En La Nieve. 

Avec : Mario Casas, Adriana Ugarte, Berta Vàzquez, Alain Hernàndez ... 

Présentation Netflix : Sa Curiosité éveillée par une vieille lettre, une jeune femme se rend dans la plantation tropicale familiale pour explorer les secrets accumulés pendant des générations. 


Ce que j'en ai pensé : 


Wahou, quel film ! Cela faisait longtemps que je n'avais pas vu un film de cette qualité. Et je ressors de mon visionnage bouleversée par cette histoire. Apparemment inspiré des anecdotes du père de l'auteur, qui a émigré en 1953 en Guinée Espagnoles. 


Car c'est dans un premier temps en Espagne, de nos jours, que nous retrouvons Clarence qui va trouver un bout de lettre qui appartenait à son oncle, malade et qui vient apparemment de Guinée Equatoriale. 
Clarence décide de se rendre là-bas pour percer le secret de ce bout de lettre très mystérieux et emmener avec elle le journal intime de Kilian son oncle qui va nous conter son histoire.

Une histoire passée donc qui se passe en 1954 en Guinée Espagnole, dans une plantation. Un contexte historique lourd.  Les colons espagnols sont sur les terres depuis 1856 et font travailler d'une main de fer les Guinéens. Kilian un jeune homme y va retrouver son père et son frère déjà sur place. Il va y découvrir une nouvelle vie, avec des personnes différentes, des croyances différentes et un paysage différent pour lui qui à l'habitude de la neige... 


Parlons paysages, les images de la Guinée sont a couper le souffle, le voyage vaut vraiment le coup, magnifique. Mais le décor ne fait pas tout, les sujets traités sont durs (viols, maltraitances d'hommes et de femmes, jusqu'au vote de l'indépendance en 1968 qui a causé des meurtres par centaines) et certaines scènes parlent d'elles mêmes, mais je pense que l'auteure et le réalisateur ont traité les sujets parfaitement, ce qui m'a mit la chair de poule à plusieurs reprises. 

Les personnages m'ont pour la plupart touchés. Même dans le clan des colons. Mais c'est bien évidemment Kilian -alias Mario Casas- qui m'a le plus touchée et il va faire la rencontre de Bisilia une infirmière qui va changer sa vie. Une belle histoire qui ponctue ce film et qui m'a réellement touchée. 





Pour moi, les séquences qui se passe de nos jours, n'étaient pas forcément nécéssaire, mais pas dérangeantes. Et je peux vous dire que les 2 heures 43 minutes ont étaient vite avalées. 


On parle de Mario Casas ? Juste wahou, c'est la cerise sur le gâteau... 


Le mot de la fin : 

Un film touchant, magnifique, qui raconte l'histoire d'un pays, de sa reconstruction et qui est ponctué par une très belle histoire d'amour. Je ne peux que vous conseiller ce film. 





8 commentaires:

  1. Lorsque je l'ai vue passer dans les suggestion Netflix je pensais que c'était une série (je ne me suis pas attardée à vérifier cela), mais c'est vrai qu'il me tente beaucoup, et ton article m'y conforte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je pensais que c'était une série, la miniature ne lui rend pas hommage je trouve d'ailleurs. Bon visionnage à toi.

      Supprimer
  2. C'est un film sur lequel je ne me serais pas penchée de moi-même mais pourquoi pas vu ce que tu en dis! Je me le note :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira si tu le visionnes :)

      Supprimer
  3. Je ne le connaissais pas alors je le mets dans ma Netflix-list !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et à ne pas oublier si tu le visionne : un mouchoir :)

      Supprimer